Portrait régionalDonnées régionales

Pour accomplir leur mission et garder le cap sur leur vision, les partenaires de Complice doivent considérer les indicateurs préoccupants de défavorisation et de diplomation de notre région par rapport au Québec.

Le défi est immense, mais la mobilisation des partenaires locaux et régionaux demeure un atout important pour le relever. À ces collaborateurs locaux, nommés dans chacun des territoires, s’ajoutent les partenaires régionaux suivants : le Committee for Anglophone Social Action (CASA) et le Réseau solidaire pour le rayonnement des territoires Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (RESSORT-GÎM).

Notre région fait preuve d’une certaine résilience puisqu’à des niveaux de défavorisation comparables, elle fait mieux que d’autres en matière de diplomation. L’hypothèse du tissu communautaire et de la force de la concertation dans nos milieux, qui agissent comme un filet de protection autour de nos jeunes, peut en partie expliquer ce résultat.

  • Plus de 80 % (54/66) des écoles de la région sont considérées en milieu défavorisé avec un indice de milieu socioéconomique de 8-9-10;
  • Les MRC de La Haute-Gaspésie et du Rocher-Percé, qui sont parmi les plus défavorisées au Québec, se distinguent avec un indice de milieu socioéconomique de 10 pour l’ensemble des écoles de leur territoire;
  • La population de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine est généralement moins scolarisée que celle de l’ensemble du Québec. En 2014, ce sont 26,6 % des personnes de 15-64 ans qui n’ont aucun diplôme comparativement à 12,8 % pour l’ensemble du Québec;
  • Le taux de diplomation des jeunes de la cohorte de 2007 après 7 ans d’études est de 74,1 %, sous la moyenne québécoise de 77,7 %, mais avec une tendance à l’amélioration au cours de la dernière décennie, avec une augmentation de près de 7 %.

Taux d’emploi (%) chez les hommes et les femmes selon le niveau de diplomation pour la région GÎM, 2006

Source : Statistique Canada, recensement de la population 2006. Compilation : Emploi-Québec, Direction régionale GÎM, 2009.

Répartition de la population (%) de 25 à 64 ans selon le plus haut niveau de scolarité atteint, Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et ensemble du Québec, 2011-2015

 

 

2011 (%) 2012 (%) 2013 (%) 2014 (%) 2015 (%)
GASPÉSIE–ÎLES-DE-LA-MADELEINE
Aucun diplôme 27,4 25,9 27,5 24,6 26,6
Diplôme d’études secondaires 15,7 16,3 13,3 13,5 12,3
Certificat ou diplôme d’une école de métier 24,4 23,0 27,3 30,3 27,2
Certificat ou diplôme d’un collège ou cégep 19,8 21,0 17,9 17,6 18,5
Certificat, diplôme ou grade universitaire 12,7 13,8 14,2 14,1 15,5
Certificat universitaire inférieur au baccalauréat 3,1
Baccalauréat 9,0 9,6 8,6 9,4 9,5
Diplôme universitaire supérieur au baccalauréat 3,2
ENSEMBLE DU QUÉBEC
Aucun diplôme 15,3 14,4 14,0 13,4 12,8
Diplôme d’études secondaires 19,8 18,9 19,5 18,9 18,7
Certificat ou diplôme d’une école de métier 17,6 17,5 17,2 17,7 17,5
Certificat ou diplôme d’un collège ou cégep 19,3 20,2 20,4 20,2 20,1
Certificat, diplôme ou grade universitaire 28,0 29,1 28,9 29,8 31,0
Certificat universitaire inférieur au baccalauréat 3,6 3,5 3,5 3,5 3,9
Baccalauréat 16,8 17,9 17,4 18,3 18,4
Diplôme universitaire supérieur au baccalauréat 7,6 7,7 8,0 8,0 8,7

Source : Statistique Canada (SC), Enquête sur la population active, compilation spéciale, adapté par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), 20 juin 2016.